Italy, jour 4: Tuoro, Orvieto & Bolsena

Nous quittons le camping au bord du lac Trasimeno le matin du 4ème jour. Avant de dire adieu à ce joli lac, nous visitons un mémorial dédié à Hannibal, proche du village de Tuoro. Les berges Nord du lac ont été le siège de la bataille du lac Trasimène lors de la seconde guerre Punique, où Hannibal et sont armée ont tendu une embuscade sanglante à l’armée romaine. On raconte que l’eau du lac était rouge de sang pendant trois jours tant les combats ont été meurtriers.

day41.jpg

day42.jpg

day43.jpg

day44.jpg

Le mémorial est un assemblage de statues disposées en cercle. L’ensemble est harmonieux et est perdu entre arbres et lac, plongeant les visiteurs hors du temps.

Nous avons repris la route en direction de la mer, à l’ouest, mais Orvieto n’était pas loin et je voulais vraiment visiter cette cité. Nous avons dont fait un petit détour, qui en valait la peine: la ville est magnifique, très touristique (il fallait s’y attendre), avec plein de petites échoppes d’artistes locaux.  Nous avons même visité des galeries creusées sous la ville.

day45.jpg

Voici ce que attend les visiteurs à l’arrivée du funiculaire (il est fortement conseillé de laisser la voiture au pied de la cité). C’est une des plus belles cathédrales que j’ai eu l’occasion de voir.

day46.jpg

Nous avons admiré la vue depuis le haut d’une tour. La ville est bâtie sur une plateforme de tuf, une roche volcanique. La cité est ainsi protégée par de hautes falaises.

day47.jpg

Orvieto est aussi célèbre pour ses galeries creusées sous la ville. Nous avons visité une partie des tunnels lors d’une visite guidée. Les tunnels ont eu différents usages dans le temps: lors des guerres, les habitants ne pouvaient sortir de la ville, et l’espace étant restreint pour cultiver et élever la nourriture, les tunnels étaient utilisés comme pigeonniers. Les oiseaux sortaient par des petites lucarnes et se nourrissaient seuls. Une fois assez gros, ils servaient de nourriture. Leurs déjections étaient utilisées pour fertiliser les lopins de terre des villageois.

Les galeries servaient également de celliers pour le vin, de citerne pour l’eau potable et d’ateliers de fabrication, notamment d’huile d’olive. Enfin, les tunnels permettaient aux plus riches de fuir les maisons lors de sièges.

Nous avons flâné dans la ville et visité quelques galeries d’artistes. J’ai ramené une copie de Il servo padrone de Verdirosi.

Nous avons dû quitter Orvieto et continuer notre route. Nous nous sommes arrêtées à Bolsena pour planter la tente. Lors de la visite du village, le soir, nous avons été étonnées de voir les rues grouillant de monde. Un commerçant nous a expliqué qu’un marché aux fleurs attirait les locaux et remplissait les restaurants. Nous avons déambulé dans les ruelles, qui étaient pleines d’étales fleuries.

day48.jpg

Nous avons grimpé sur les hauteurs de la ville et sommes tombées sur…un château!

day49.jpg

day410.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s